Fondation du doute Ben&Fluxus à Blois

Menu

John Cage

L'oeuvre de John Cage

Etats-Unis

05/09/1912 - 12/08/1992

Biographie

John Cage part en 1930 pour l’Europe, où il entreprend des études d’arts plastiques qu’il abandonne l’année suivante pour se consacrer à la composition auprès de Richard Buhlig et Henry Cowell. De 1934 à 1935, il étudie l’harmonie et le contrepoint avec Arnold Schönberg. En 1937, John Cage collabore avec la classe de danse de la Cornish School de Seattle où il rencontre le danseur chorégraphe Merce Cunningham, dont il sera le directeur musical jusqu’à la fin de sa vie. En 1938, il compose pour la chorégraphe Sylvia Fort, Bacchanale, la première pièce pour  « piano préparé » parce que l’on insère, en les positionnant précisément, divers objets entre les cordes de l’instrument pour en modifier les sonorités. Suivront les Sonates et Interludes ; la même année, il commence à enseigner au Mills College de San Francisco. Il compose une série de pièces intitulée Imaginary Landscape pour divers dispositifs sonores. En 1942, il s’installe à New York, croise Marcel Duchamp et Jackson Pollock. Commence à approfondir le bouddhisme zen qui inspirera de nouvelles expériences musicales. En 1951, fasciné par le texte chinois du Yi King, le Livre des Mutations, il explore les voies de la musique aléatoire : Music of Change ,composition créée par David Tudor, qui sera son principal interprète. Premier compositeur, initié par son maître Daisetz Suzuki, à intégrer le concept de « non-intention » dans sa musique. Sa présentation en 1952 de The Event au Black Mountain College, est considérée comme l’un des premiers happenings par Allan Kaprow, l’inventeur du terme. La même année, il crée la célèbre pièce silencieuse, 4’33, pour un piano et un interprète. Débute alors sa recherche sur le silence, qui pour lui est un signe musical à part entière, il publiera d'ailleurs en 1961 un ensemble de textes intitulé Silence. John Cage se lie à ceux qui formeront l’école de New York, Morton Feldman, Christian Wolff et Earle Brown. De 1956 à 1959, il enseigne à la New School for Social Recherche de New York, où figurent parmi ses élèves de futurs membres de Fluxus dont George Brecht, Dick Higgins, Jackson Mac Low, al Hansen et Allan Kaprow. A partir des années 60, à travers concerts et expositions, John Cage expérimente et innove sans relâche, écrit des textes théoriques fondateurs, reconnu depuis comme l’un des plus grands compositeurs du XXe siècle.

Retour à la liste des artistes

Fondation du doute - Ben & Fluxus collection
- Entrée du public : 14 rue de la Paix /41000 Blois
- Administration : 6 rue Franciade
02 54 55 37 40