Fondation du doute Ben&Fluxus à Blois

Menu

Historique de Fluxus

logo FluxusVoir l'image en grand

 

Fluxus, plus qu’un mouvement en tant que tel, est un état d’esprit, un espace de liberté, de partage, d’amitié, dans lequel vont se reconnaître des dizaines d’artistes de toutes nationalités. Un mouvement international est né autour de cette pratique iconoclaste et très ludique de promotion d’un non-art. Fluxus a des liens conceptuels étroits avec les mouvements qui l’ont précédé : le Futurisme et le manifeste de Filippo Tommaso Marinetti de février 1909, le Dadaïsme avec les manifestes Dada de Richard Huelsenbeck d’avril 1918 puis de Tristan Tzara de juillet 1918, ou encore le manifeste cannibale Dada, celui de Francis Picabia de mars 1920. Le rejet des institutions, de la notion d’oeuvre d’art, de l’art mort, l’envie de révolutionner et purger le monde de la culture « intellectuelle, professionnelle et commercialisée » poursuit d’une certaine manière la tendance au non-art répandue chez ces précurseurs.

 

Le mot « fluxus » (flux, courant) a été choisi en 1961, par George Maciunas pour désigner ce nouveau courant auquel il donne un manifeste, Manifesto, distribué au festival Fluxus de Dusseldorf en février 1963. À la fin des années 1950, de jeunes artistes influencés par les enseignements de Marcel Duchamp et de John Cage rejoignent le groupe rassemblé autour de Maciunas et de la galerie qu’il crée à New York en 1961, consacrée à des expositions, aux happenings naissants, à la musique contemporaine, concerts de John Cage, Dick Higgins ou La Monte Young. Après s’être installé en Allemagne en septembre 1962, George Maciunas organise le premier concert Fluxus, « le Fluxus International Festspiele Neuester Musik » à Wiesbaden, qui marque le lancement du mouvement.

 

Durant près de vingt ans Fluxus restera fidèle à un humour provocant, à l’explosion des limites de la pratique artistique, à son désir d’abolir toute frontière entre l’art et la vie.

 

Fluxus compta des personnalités prestigieuses et variées comme : Éric Anderson, Joseph Beuys, George Brecht, John Cage, Guiseppe Chiari, Philipp Corner, Charles Dreyfus, Jean Dupuis, Robert Filliou, Henry Flynt, Geoff Hendricks, Dick Higgins, Allan Kapprow, Alison Knowles, La Monte Young, Jean-Jacques Lebel, Charlotte Moorman, Jackson MacLow, George Maciunas, Nam June Paik, Yoko Ono, Ben Patterson, Willem de Ridder, Serge III, Daniel Spoerri, Benjamin Vautier, Wolf Vostell, Emmett Williams, Groupe Zaj et bien d’autres encore.

 

L’énergie est toujours grande et Fluxus continue de marquer les pratiques contemporaines.

 

 

Partager cet article :

| Autres

Fondation du doute - Ben & Fluxus collection
- Entrée du public : 14 rue de la Paix /41000 Blois
- Administration : 6 rue Franciade
02 54 55 37 45