Fondation du doute Ben&Fluxus à Blois

Menu

Wolf Vostell

L'oeuvre de Wolf Vostell

Allemagne

14/10/1932 - 03/04/1998

Biographie

Après des études d’art à Cologne de 1950 à 1953, il étudie la typographie à la Werkkunstschule (école des Arts et Métiers) de Wuppertal, puis de 1955 à 1956, il suit les cours de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris et, parallèlement, travaille comme assistant auprès de l’affichiste Cassandre. Lors d’un premier voyage à Paris, il commence à utiliser le concept de « dé-collage » à la lecture d’un titre du Figaro du 6 septembre 1954, relatant un accident d’avion, concept qui se manifeste dans ses premières affiches décollées et un projet d’événement dé-collage, Skelet, pour la ville de Wuppertal. De 1957 à 1958, il étudie à la Kunstakademie de Düsseldorf, explore l’iconographie de Jérôme Bosch, et fréquente les studios de la WDR (Westdeutscherrundfunk) à Cologne où il rencontre le compositeur Karlheinz Stockhausen. En 1958, il présente son premier happening, Le théâtre est dans la rue à Paris ; à Caceres, en Espagne, se tient la même année sa première exposition personnelle. En 1959, il s’installe à Cologne, produit ses premiers dé-coll/age-estompages électroniques, qui sont des altérations d’images télévisées, et des happenings en compagnie de Nam June Paik, tel que Cityrama I. En 1962, il fait la connaissance de George Maciunas et prend part avec Nam June Paik à l’organisation du premier festival Fluxus de Wiesbaden. Wolf Vostell y présente Kleenex 1 (qui joue sur le son multiple de deux cents ampoules cassées sur une grande vitre de cristal) ; il fait la connaissance d’artistes du mouvement comme Alison Knowles, Emmett Williams et Dick Higgins, fonde sa revue Dé-coll/age, puis suivent les festivals Fluxus de Copenhague, de Paris et de Düsseldorf. En 1963, il filme un dé-coll/age, intitulé Sun in Your Head, directement à partir d'un écran de télévision, se rend à New York pour son exposition à la Smolin Gallery et crée son happening Tv-Begräbnis (Enterrement-TV) pour le Yam Festival où il rencontre les artistes de l’avant-garde new-yorkaise tels que John Cage, George Brecht, Allan Kaprow et La Monte Young. A son retour en Allemagne, il organise des happenings de grande ampleur dont, 9-nein-dé-coll/age (14 septembre 1963) qui répartit ses actions en neuf lieux de la ville de Wuppertal, puis plus démesuré encore avec In Ulm, um Ulm und um Ulm herum, (7 novembre 1964). En 1966, lors d’un séjour à New York, il présente Dogs and Chinese not allowed, happening qui se déroule pendant deux semaines sur le domaine public de la ville. Puis viennent les bétonnages, « Concrete Trafic » (voiture bétonnée). Il se voit refuser en 1970, par la Kunsthalle de Cologne, la naissance d’un veau comme action artistique,TV-Ochsen (Boeufs TV). S’installe à Berlin en 1971. Jusque dans les années 1980, ses environnements et happenings interrogent frontalement la sexualité, les objets fétiches du temps, et les événements politiques marquants qui le traversent. Il fonde, en 1976, à Malpartida de Cáceres en Espagne, un musée consacré à son œuvre.

Œuvres

Retour à la liste des artistes

Fondation du doute - Ben & Fluxus collection
- Entrée du public : 14 rue de la Paix /41000 Blois
- Administration : 6 rue Franciade
02 54 55 37 45