Fondation du doute Ben&Fluxus à Blois

Menu

Robert Filliou

L'oeuvre de Robert Filliou

France

17/01/1926 - 02/12/1987

Biographie

Est résistant pendant la guerre, à l’âge de 17 ans. Après la guerre, il part aux Etats-Unis et est employé pendant deux ans chez Coca-Cola. Il fait alors des études d’économie à l’université de Californie à Los Angeles jusqu’en 1951.

De 1952 à 1954, il travaille à Séoul pour l’Agence de reconstruction coréenne des Nations unies, puis abandonne ses fonctions pour voyager.

En 1957, il s’installe à Copenhague et épouse Marianne Staffeldt.

En 1959, il rencontre Daniel Spoerri à Paris, qui lui fait découvrir l’avant-garde artistique, puis l’année suivante Emmett Williams avec qui il produit des co-inventions. Il écrit des pièces de théâtre, crée en 1960, les Suspens Poems, invente le « Principe d’économie poétique » ; propose l’envoi par la poste de poèmes-objets « Étude d’acheminement de poèmes en petite vitesse »… En 1962, il présente dans les rues de Paris sa « Galerie légitime », contenues dans sa casquette des œuvres de Ben Patterson. En 1964, il invente le « Poïpoïdrome ». Il crée avec George Brecht de juillet 1965 à mars 1968 à Villefranche-sur-Mer près de Nice la galerie La Cédille qui sourit (une sorte d’atelier-boutique transformé en « Centre international de création permanente »). Sa participation directe à Fluxus fut limitée mais toute son œuvre ultérieure en retrace l’esprit. L’Autrisme (« quoi que tu fasses, fais autre chose ») le « Principe d’équivalence » (entre le « bien fait, mal fait et pas fait »), le Territoire de la République Géniale, toutes ces propositions vont dans le même sens : «L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art. »

En 1985, il se retire dans un monastère bouddhiste en Dordogne.

Œuvres

Retour à la liste des artistes

Fondation du doute - Ben & Fluxus collection
- Entrée du public : 14 rue de la Paix /41000 Blois
- Administration : 6 rue Franciade
02 54 55 37 40